Il y a des pâtisseries qu’il me tarde d’aller visiter. Celle-ci en faisait clairement partie. La pâtisserie d’Aurélien Cohen a ouvert il y a environ 6 mois et je l’attendais déjà avec beaucoup d’impatience. A souligner que c’est une pâtisserie qui n’a pas ouvert à Paris pour une fois mais à Asnières-sur-Seine. Le dimanche 3 avril, j’ai enfin eu la chance de pouvoir mettre les pieds dans sa boutique (et même son labo) et de déguster quelques unes de ses pâtisseries car j’ai animé là-bas mon premier cours de pâtisserie à quatre mains et en live aux côtés de Mehdi de The French Pâtissier. Ce fut une journée placée sous le signe de la gourmandise!

 

Qui est Aurélien Cohen?

Aurélien Cohen s’est d’abord lancé dans des études de gestion et marketing mais avant même d’avoir terminé ses études, il s’est réorienté en pâtisserie et a décidé de passer son CAP pâtissier en 2016. Après avoir travaillé chez un traiteur à Neuilly et dans un salon de thé à Puteaux, Aurélien se lance à son compte en novembre 2019 où il a commencé par vendre des gâteaux sur commande.

Il alimente, en parallèle, un blog de pâtisserie où il partage de nombreuses recettes : les pâtisseries d’Aurélien (et c’est d’ailleurs toujours le cas). En 2016, il commence à alimenter son compte instagram @aureliencohen en postant les réalisations qu’il fait pendant ses formations pour le CAP. Aujourd’hui, il compte 235k abonnés alors qu’il n’en avait même pas 20k en 2019. Un véritable succès!

   

L’ouverture de sa pâtisserie

Le 22 octobre 2021, il ouvre enfin sa propre pâtisserie à Asnières-sur-Seine où l’on retrouve de nombreuses créations qui ont fait son succès sur les réseaux sociaux. Située juste en face de la gare de Bécon Les Bruyères (ligne L), sa pâtisserie offre un petit espace de vente plein de charme ainsi qu’un endroit pouvant accueillir ses masterclass.

Quand j’arrive devant la façade de la pâtisserie, je suis déjà sous le charme. Ce bleu profond attire l’œil, tout comme les différents motifs ultra colorés qui font l’identité visuelle de la boutique. De belles fleurs imaginaires mêlées à ces fruits jaunes orangés qui apportent de la vie et invitent à un escapade gourmande. Sur ces motifs, on retrouve ainsi des ingrédients qui sont chers à Aurélien Cohen: le kalamansi, la noisette, la pomme et la poire. Aurélien nous raconte que « ces motifs sont un clin d’œil aux vieux papiers peints d’il y a quelques dizaines d’années [où] petit, [il] s’amusait à regarder ces papiers peints pendant des heures chez [ses] grands-parents ».

   

Que peut-on trouver dans sa pâtisserie?

La boutique est petite mais hyper chaleureuse. Mon œil est tout de suite attiré par la vitrine dans laquelle trônent fièrement 7 pâtisseries (chou, tartelette et entremets) mais aussi des cakes, des cookies, des parts de flan, des babkas, des jus frais… Ce jour là, on pouvait retrouver l’entremets sweet kalamansi, la tartelette citron yuzu et noisette, le chou au chocolat, la tartelette pistache, la tartelette dulcey pécan et vanille, la tartelette aux fraises et le chou noisette.

Sur une petite étagère à côté, on peut découvrir la collection d’œufs de Pâques qui donne sacrément envie ainsi que des pots hyper gourmands (praliné pistache et pâte à tartiner à la noisette).

   

Aurélien Cohen donne des cours de pâtisserie

Aurélien Cohen organise également des masterclass que l’on peut réserver sur son site internet. A côté de sa boutique se trouve donc un atelier de masterclass pouvant accueillir un petit groupe d’apprentis pâtissiers prêts à réaliser la fameuse tarte pistache, la tarte Dulcey pécan vanille ou encore le chou Paris-Brest du chef (mais pas seulement).

Comme je vous le disais en préambule, c’est dans la pâtisserie d’Aurélien Cohen (enfin, dans son atelier de masterclass plus précisément) que j’ai donné mon premier cours de pâtisserie en live. Mehdi m’avait invité à co-animer avec lui la masterclass sur le Paris-Brest. Un cours de 3h (qui s’est transformé en 4h) pour vous apprendre tout sur cette délicieuse pâtisserie à la noisette. On l’a décliné de plein de façons différentes, du plus traditionnel au plus moderne en passant par la cuisson guidée en cylindre que j’affectionne tant 🙂

On a été accueillis comme des rois par l’équipe d’Aurélien Cohen, on a pu voir la mise en place des pâtisseries dans la vitrine le matin et croyez-moi, ça s’est bousculé toute la matinée. A la fin, il ne restait plus grand chose en vitrine. J’ai adoré également pouvoir mettre les pieds dans le labo et observer Julien, le sous-chef, travailler.

   

Place à la dégustation

Sur place, j’ai dégusté pour le petit-déjeuner une part de flan et une babka à la canelle et j’ai pris à emporter le soir une tartelette Dulcey pécan et vanille, un chou Paris-Brest, une tarte pistache et une tarte aux fraise. Oui, rien que ça 😛

Pas de photo du flan ni de la babka qui n’ont pas fait long feu ce jour-là. J’ai toujours eu du mal à trouver le flan parfait (à mes yeux). Je fais partie des personnes qui l’aime crémeux et onctueux avec un bon goût de vanille et une pâte bien croustillante. J’en ai testé des flans pourtant… jusqu’à présent, seuls les flans de Cyril Lignac, Boetmie voire peut-être aussi Hugo&Victor pouvaient trouver grâce à mes yeux. Je dois dire que le flan d’Aurélien Cohen se place maintenant dans le top 3 de mes flans préférés. J’ai adoré sa texture hyper crémeuse (exactement comme j’aime) et sa pâte. Seul bémol (il en faut bien un), j’ai trouvé que ça manquait de vanille. Depuis, j’ai eu l’occasion de goûter au flan de Yann Couvreur et là, je dois dire que j’ai trouvé le graal <3

Quant à la babka, elle était excellente mais manquait de cuisson au centre. Ça arrive 😉

Désolée pour la qualité médiocre des photos des pâtisseries. Elles ont été prises au téléphone et à la lumière artificielle en rentrant le soir, pas le meilleur combo!

La tarte Dulcey pécan et vanille : pâte sucrée, ganache Dulcey, praliné noix de pécan & fleur de sel et ganache montée à la vanille bio de Madagascar

Verdict : J’ai adoré cette pâtisserie. Il me tardait de pouvoir la goûter. Évidemment, ce sont des saveurs qui fonctionnent super bien ensemble, c’est très gourmand et tout est bien maîtrisé. Personnellement, j’ai adoré le praliné pécan lisse et coulant, ça dégouline de gourmandise!

La tarte pistache : pâte sucrée, crème de pistache cuite, praliné pistache à la fleur de sel, pistaches entières croquantes et ganache montée à la pâte de pistache et au praliné pistache

Verdict : Je ne peux pas vous donner mon avis sur cette pâtisserie que mon chéri a dégusté seul. Je fais partie de ces rares personnes qui n’aiment pas la pistache… oops! En revanche, mon chéri a beaucoup aimé. 

La tarte aux fraise : pâte sucrée amande, crème de pistache, crème légère à la vanille de Madagascar, voile de fraises et fraises Gariguettes françaises

Verdict : J’ai beaucoup aimé le look de cette tartelette avec son petit voile de fraises. C’est simple et c’est bon. Les fraises étaient délicieuses et c’est bien le principal puisque ce sont elles les stars du dessert.

Le chou Paris-Brest : pâte à choux, crémeux noisette, cœur de praliné noisette du Piémont à la fleur de sel et ganache montée praliné

Verdict : J’ai mangé du Paris-Brest toute la journée ce jour là et j’ai quand même eu envie de tester la version d’Aurélien Cohen 😛 Ici, ce n’est pas la traditionnelle crème mousseline qui garni le chou mais un crémeux mascarpone à la noisette et une ganache monté au praliné et c’est excellent. Le praliné à la noisette est lisse et coulant comme j’aime. C’est hyper gourmand, j’ai adoré! En plus, c’est un chou qui a cuit dans un moule (mon dada du moment) alors je valide encore plus!

Ouvert :

  • mardi, jeudi : 10h30-19h
  • vendredi, samedi : 10h-19h
  • dimanche : 10h-13h

Tarifs : 6-6.20€ la tartelette, 5-6€ les choux, 14-20€ le cake, 2.50-2.90€ le cookie, 4€ le flan, certains desserts sont disponibles en format 4-5 personnes, 6-7 personnes ou 8-9 personnes.

Il est possible de commander en ligne des pâtisseries à partager (tartes et entremets) avec Click-and-collect en boutique ou livraison en région parisienne.

Adresse : 60 rue de la Sablière 92600 Asnières-sur-Seine
>> Gare de Bécon Les Bruyères (ligne L)

Partagez cet article :

2 Commentaire

  • COHEN dit :

    Juste une petite erreur dans ce long commentaire si élogieux: vous dites qu’Aurélien a commencé son CAP de pâtisserie avant d’avoir terminé ses études de gestion. En réalité, il a d’abord terminé et obtenu ses deux masters (marketing et entrepreneuriat) et il a fait son CAP juste après. Mais il avait décidé de devenir pâtissier dès sa deuxième année d’études supérieures.
    Merci pour votre long article si passionné, cela fait toujours plaisir aux parents!😉

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.