J’avais trouvé mon rythme de croisière pour les publications sur le blog, une fois par semaine, le weekend, et puis… le corona virus s’est invité à la maison (enfin, très probablement). Autant vous dire que j’étais bien loin de pouvoir penser pâtisserie et blogging. Merci à celles et ceux qui ont pris des nouvelles via le blog ou sur Instagram <3 Me voilà remise et ça fait du bien! Je n’ai pas préparé de gâteau spécial pour Pâques, il faut bien l’avouer…Si vous cherchez une recette, je vous renvoie vers un entremets chocolat, caramel et cacahuète à tomber par terre ainsi que vers un layer cake tout chocolat, bien plus simple à réaliser et qui fera son petit effets auprès de vos enfants! Pour d’autres recettes chocolatées, n’hésitez pas à utiliser le petit moteur de recherche du blog (tapez « chocolat ») 🙂

Du coup, je partage aujourd’hui avec vous une recette de bonbons au chocolat qui plaira aux petits et aux grands mais qui demande un peu de dextérité puisque le chocolat a besoin d’être tempéré. Je ne vais pas vous faire un laïus sur le tempérage du chocolat parce que d’une part, je suis encore un peu loin de le maîtriser (j’ai beaucoup à apprendre dans ce domaine) et d’autre part, parce que d’autres blogueurs l’ont très bien fait. Je vais donc vous renvoyer vers le blog de Maxime d’Empreinte Sucrée qui vous explique tout sur tout!!!

Ici, j’ai utilisé la méthode de tempérage avec Mycryo (mais il est possible bien sûr de faire sans et là, encore une fois, je vous invite à aller lire l’article de Maxime qui vous explique comment faire). Mon tempérage était réussi puisque mes chocolats se sont démoulés très facilement mais en terme de brillance, c’est pas encore ça! J’ai encore beaucoup à apprendre, je vous l’ai dit 😉 L’idéal pour réaliser des chocolats, c’est d’utiliser des moules en polycarbonate. Certes, ils sont plus chers mais c’est sans comparaison. Attendez les soldes, des promos etc… mais équipez-vous avec, c’est le top!

En attendant, prenez soin de vous et de vos proches, c’est le principal en ce moment. Et surtout… restez chez vous! C’est le meilleur moyen de se protéger et de protéger les autres. Si vous n’êtes pas en rade de farine, œufs ou beurre, c’est le moment de se mettre à pâtisser 😀

>> Pour une vingtaine de bonbons au chocolat

Pour la ganache praliné croustillant :

  • 100 g de chocolat au lait
  • 100 g de praliné
  • 60  g de crêpes dentelles

Faire fondre le chocolat au lait au bain-marie ou aux micro-ondes.

Ajouter le praliné puis les crêpes dentelle émiettées et mélanger à l’aide d’une spatule.

Réserver à température ambiante en attendant le montage.

Pour le tempérage du chocolat :

  • 300 g de chocolat noir ou lait selon vos préférences (un excellent chocolat de couverture)
  • 3 g de beurre de cacao Mycryo

Nettoyer les moules en polycarbonate et bien les sécher puis passer un coton doux dedans (je prends un disque démaquillant que je sépare en 2 pour avoir l’intérieur tout doux).

Faire fondre le chocolat au bain marie ou aux micro-ondes jusqu’à atteindre la température indiquée sur le paquet (40-45°C).

Laisser refroidir le chocolat (à 34-35°C pour le chocolat noir ou 33-34°C pour le chocolat lait, blanc ou coloré) à température ambiante.

Ajouter 1% de mycryo soit 3 g dans cette recette et bien mélanger à l’aide d’une spatule.

Quand le chocolat est à température idéale (31-32°C pour le chocolat noir ou 29-30°C pour le chocolat lait, blanc ou coloré), c’est le moment d’utiliser le chocolat.

Afin d’utiliser le chocolat plus longtemps, le maintenir à la température de 31-32°C pour le chocolat noir ou 29-30°C pour le chocolat lait, blanc ou coloré.

   

Verser le chocolat dans chaque empreinte du moule puis retourner le moule et laisser s’écouler le chocolat en posant le moule sur une grille. Vous pouvez tapoter un peu le moule pour que le chocolat s’écoule plus facilement.

Quand le chocolat commence à cristalliser, racler le surplus avec une spatule pour avoir des bords nets et un démoulage parfait.

Verser la ganache praliné croustillant dans chaque empreinte du moule en laissant environ 2-3 mm d’espace disponible pour pouvoir recouvrir ensuite de chocolat.

Verser à nouveau un peu de chocolat tempéré (attention, il faut avoir maintenu le chocolat à bonne température sinon il faut reprendre le tempérage depuis le début).

Lisser avec une spatule pour que le chocolat vienne fermer chaque empreinte du moule.

Laisser cristalliser au moins 2 heures à température ambiante.

Si votre chocolat est bien tempéré, il suffit de retourner le moule en polycarbonate et de tapoter légèrement sur le plan de travail et les chocolats tombent sans aucun souci. S’ils ne sortent pas… c’est que votre chocolat n’a pas été bien tempéré…

 

   

Imprimer la recette Imprimer la recette

Partagez cet article :
error0

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.