Escapade au Mont-Saint-Michel (pour une battle culinaire dans les cuisines de La Mère Poulard)

battle-culinaire-MSM39Le mois dernier, j’ai été invitée à participer à une incroyable battle culinaire au Mont-Saint-Michel, à l’auberge de La Mère Poulard. Une opportunité en or que je ne pouvais pas manquer! Si vous me suivez sur Facebook ou Instagram, vous avez très certainement vu passer quelques photos de l’évènement. Il était grand temps que je vous en parle en détails. Mais par où commencer?

Par un peu d’histoire… Il faut savoir que le Mont-Saint-Michel accueille plus de 3 millions de visiteurs par an. Classé Monuments Historiques puis inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, on comprend beaucoup mieux pourquoi quand on arrive au pied du Mont, majestueux… C’est une visite que j’ai déjà effectué plusieurs fois dans mon adolescence mais sachez que 1. ça remonte à loin et 2. le Mont-Saint-Michel a beaucoup changé ces dernières années avec le fameux projet de « rétablissement du caractère maritime » du rocher.

battle-culinaire-MSM01L’auberge de La Mère Poulard est un endroit mythique. Nichée au cœur de la cité médiévale du Mont-Saint-Michel, cet établissement à la façade rouge caractéristique attire les touristes du monde entier. Pour la petite anecdote, c’est en 1888 qu’Annette et son mari Victor Poulard ouvrent leur auberge pour accueillir les pèlerins affamés. Elle leur confectionne sa fameuse omelette soufflée cuite au feu de bois. La renommée de la Mère Poulard fait ainsi le tour du monde. Aujourd’hui encore, l’omelette est toujours préparée dans la plus pure tradition : on peut y voir battre les œufs en rythme avec un long fouet dans un grand récipient en cuivre.

MSM-photographe3  MSM-photographe2  battle-culinaire-MSM69Tradition et authenticité sont les maîtres mots de ce lieu chargé d’histoire. J’ai beaucoup aimé l’auberge tout comme j’ai aimé mettre les pieds en cuisine. L’hôtel est plein de charme aussi. En prenant l’escalier qui mène à la salle du petit-déjeuner, au piano bar puis aux chambres, on découvre les murs tapissés de tableaux avec les photos et signatures des stars qui ont séjourné à l’auberge.

battle-culinaire-MSM05   battle-culinaire-MSM68Et cette battle alors? Il fallait réaliser en 1 heure une recette pour 6 personnes avec des ingrédients imposés dont deux biscuits La Mère Poulard. Et c’est un jury d’exception qui va nous départager : Philippe Urraca, MOF pâtissier et Président des Meilleurs Ouvriers de France en pâtisserie (que vous avez certainement vu dans l’émission « Qui sera le prochain grand pâtissier? » sur France 2), Martial Enguehard, Meilleur Ouvrier de France cuisine et Alain Grespier (Chef cuisinier de l’Auberge la Mère Poulard). Et oui, rien que ça!

battle-culinaire-MSM15   battle-culinaire-MSM64Et parce que je ne sais pas faire court, je vous livre en détails les coulisses de cette escapade gourmande au Mont-Saint-Michel…

Mercredi 1er juin, je prends la route accompagnée de mon chéri (qui a eu l’autorisation de m’accompagner, je n’aurai pas pu faire la route toute seule…). Nous arrivons vers 17h au relais du Mont Saint Michel. Sur place, je fais la connaissance de Gilles, notre guide pour ces 2 jours à venir ainsi que des autres blogueuses (je reconnais des têtes connues ^^) : Emilie (Aime Mange), Carine (Chic Chic Chocolat), Albane (Eat me Baby), Aurélie (Lilie Bakery), Cécile (Royal Chill), Céline (Frappée par la Food) , Sandra (encore un gâteau), Dominique (Chef Dodo), Lilou (Lilou et l’heure du thé), Séverine (Délices et pâtisseries) et Magali (Mag’cuisine). On nous remet le programme du « weekend », c’est tout simplement grandiose!

MSM-photographe1Crédit photo : Stéphane Peres

Avant de rejoindre le Mont-Saint-Michel et l’auberge de la Mère Poulard, nous commençons par la visite du barrage de Couesnon. Gilles remplace le guide prévu et nous parle du Grand Projet écologique du Mont. Nous embarquons dans la navette qui nous emmène au Mont-Saint-Michel. L’hôtel-restaurant La Mère Poulard est le premier établissement que l’on voit. Nous voilà enfin devant cette mythique façade rouge. On nous remet la clé de notre chambre (avec une vue incroyable sur la baie) et nous avons quelques minutes pour nous installer avant de prendre l’apéritif au piano bar de l’auberge.

battle-culinaire-MSM02 battle-culinaire-MSM06  battle-culinaire-MSM04

C’est assez impressionnant de se retrouver là… blogueuses, journalistes, photographe… Il y a un monde fou. Le jury est là mais aussi le PDG du groupe La Mère Poulard, la directrice marketing et Gilles! C’est le moment de faire un peu plus connaissance autour d’un verre de cidre La Mère Poulard et quelques amuses-gueules. Puis, champagne!!!

battle-culinaire-MSM07  battle-culinaire-MSM09 MSM-photographe5Crédit photo : Stéphane Peres
MSM-photographe6Crédit photo : Stéphane Peres
MSM-severine1Crédit photo : Séverine (Délices et pâtisseries)

Vient ensuite le moment de dîner à l’auberge de La Mère Poulard. On passe évidemment devant les « batteurs d’omelette », moment privilégié que les touristes ne rateraient pour rien au monde. Le chef du restaurant, Alain Grespier, nous a concocté pour l’occasion un délicieux menu. Pour moi, ce sera rillettes de confit de canard, terrine de volaille aux pistaches, foie gras de canard maison en entrée ; carré d’agneau pomme Annette, jus réduit au romarin en plat (bouh, je n’ai pas pris la traditionnelle omelette!) et mini crème brûlée, crumble aux pommes et tartelette chocolat en dessert.

MSM-photographe8 MSM-photographe9 MSM-photographe10MSM-photographe11 MSM-photographe12 MSM-photographe13Avec mes acolytes de table (Céline, Lilou, Séverine, son mari et mon chéri), on s’est ré-ga-lé (et on a franchement passé une soirée extra)! Nous connaissons désormais l’ordre de passage pour la battle du lendemain : me voilà dans l’équipe 2 (de 8h à 9h) en compagnie de Céline, Séverine et Emilie.

MSM-photographe7Crédit photo : Stéphane Peres

Les chefs ont l’air aussi ravis que nous d’être là et l’ambiance est à la bonne humeur. C’est agréable de voir les chefs aussi disponibles et chaleureux!

MSM-photographe14Crédit photo : Stéphane Peres

Une soirée déjà incroyable qui s’est terminée par la visite nocturne des remparts et du Mont-Saint-Michel illuminés. Un moment magique, il faut bien le dire. On s’est vraiment senti privilégié d’être là, de nuit, sans aucun touriste. Ce soir là, le Mont nous appartenait…

MSM-photographe15   MSM-photographe16   MSM-photographe18Crédit photo : Stéphane Peres
MSM-photographe17Crédit photo : Stéphane Peres
MSM-celine1    MSM-severine3Crédit photo :  Céline (Frappée par la Food) / Séverine (Délices et pâtisseries)
MSM-severine2Crédit photo : Séverine (Délices et pâtisseries)

Le lendemain matin, 7h. Petite nuit (fatigue et stress). Je descends prendre le petit-déjeuner et je retrouve Séverine, Céline et Emilie. Le buffet est assez incroyable! J’avale quelques viennoiseries et un lait chocolaté mais très vite, on sent le stress monter.

battle-culinaire-MSM10 battle-culinaire-MSM11  battle-culinaire-MSM12  battle-culinaire-MSM13 battle-culinaire-MSM148h. Je descends dans les cuisines de la Mère Poulard. Le groupe précédent nous laisse la place. Les chefs sont là et nous explique comment va se dérouler l’épreuve. Nous avons 15 minutes de mise en place, pendant lesquelles nous pouvons choisir tous les ingrédients nécessaires à notre dessert. Avec du recul, j’ai perdu du temps car je n’ai pas fait les pesées de mes ingrédients directement (et en même temps, une balance pour 4 blogueuses motivées et stressées, c’est peu pratique). Fraises, citrons verts, biscuits, crème, mascarpone, œufs, farine, cidre… tout est sur mon plateau et je m’installe à mon plan de travail. La cuisine est impressionnante, pas évident de trouver ses marques.

MSM-cecile2Crédit photo :  Cécile (Royal Chill)

battle-culinaire-MSM16J’ai eu le temps de penser à une recette et de la tester une fois avant de venir (cette battle est arrivée au même moment que mon inspection gloups!). J’ai tout de suite voulu faire un dessert à base de fraises, mon fruit préféré, même si ce n’est pas très original (les chefs en ont mangé des fraises!). A la maison, je me suis chronométrée et tout était prêt en 40-45 minutes. Du coup, je me suis dis que je faisais peut-être quelque chose de trop simple (sablé reconstitué, compotée de fraises et fraises en morceaux, chantilly vanille citron vert, fraises fraiches et gelée de cidre). Bon, avec du recul, j’aurais mieux fait de rester « simpliste ». Oui, parce qu’en fait, dans une cuisine inconnue, avec du matériel inconnu (d’ailleurs, tout le matériel nécessaire n’était pas disponible…) sans parler du stress de la battle… je pense que j’aurais largement tenu les 1h.

battle-culinaire-MSM17 battle-culinaire-MSM20 battle-culinaire-MSM20bisMais voilà, au dernier moment (ou presque), je me suis dit que j’allais ajouter une petite préparation : un moelleux amande, sur le socle biscuité. Une préparation supplémentaire mais surtout, une cuisson! Le temps passe vite, ça c’est sûr! Et finalement, 1h c’est limite un peu court. Maintenant, je comprends beaucoup mieux les cuisiniers de Top Chef qui courent partout :O On ne veut pas perdre une minute. Je voyais que je prenais du retard et même si mes fraises étaient coupées et prêtes à être posées sur le gâteau, que ma gelée de cidre était au frigo, il fallait encore attendre que le biscuit soit cuit. Sans parler de la chantilly qui n’était pas encore montée! Mais une cuve alors qu’on a presque toutes besoin du Kitchen Aid en même temps, c’est tendu!

MSM-cecile7   MSM-cecile3Crédit photo :  Cécile (Royal Chill)

Je remercie encore les chefs pour leur gentillesse et leur aide surtout car sur l’épreuve, ils étaient un peu comme nos commis. Si, si… « Chef, j’ai besoin d’un zesteur! », « Chef, ça part en cuisson pour 15 minutes environ », « merci Chef! » etc… whoaaa classe! 🙂 Et c’est surtout le chef Martial Enguehard qui m’a aidé : pour préparer mon cercle pour la cuisson du biscuit amande et surtout, pour monter la chantilly mascarpone à la main!

battle-culinaire-MSM18 battle-culinaire-MSM19Et heureusement que nous avons eu quelques minutes supplémentaires pour finir. Juste eu le temps de tout dresser (à la va vite, on va pas se mentir) et de poser mes cubes de gelée de cidre (que j’ai failli oublier). Le visuel est trèèèèès loin de ce que j’avais prévu (ce qui me fait dire que j’aurais mieux fait de rester sur ma première idée, en mode cool) mais au moins, tout est là!

battle-culinaire-MSM21On nettoie très vite notre plan de travail (semblable à ce que je suis capable de faire à la maison, y’en a partout :O) pour le dernier groupe et on sort respirer un bon coup. La pression retombe. C’est le moment de prendre quelques photos de nous 4 mais aussi avec les chefs.

battle-culinaire-MSM22 battle-culinaire-MSM24 battle-culinaire-MSM25

Puis c’est l’heure de l’interview, à chaud! Sympa, même si je ne suis pas très à l’aise dans ce genre d’exercice.

battle-culinaire-MSM78

On remonte ensuite dans la salle du petit-déjeuner pour se poser, prendre un café et une viennoiserie et attendre gentiment que le troisième groupe termine.

battle-culinaire-MSM26Vers 11h, on redescend. Tout le monde est passé et c’est le moment de poser tous les desserts sur la table. C’est aussi le moment de voir les réalisations des autres blogueuses. Et il y a de très belles choses! Chaque blogueuse récupère son assiette pour l’apporter dans la salle du petit-déjeuner. En bonne blogueuse que je suis, c’est aussi le moment de prendre des photos souvenirs mais ce qui est rassurant dans ce genre d’évènement, c’est que je suis pas la seule 😉

battle-culinaire-MSM28 MSM-photographe26Crédit photo : Stéphane Peres

Photo souvenir avec les chefs. Nous sommes gentiment conviés à les laisser, c’est le moment de la dégustation.

battle-culinaire-MSM31 MSM-photographe20Crédit photo : Stéphane Peres
MSM-photographe34    MSM-photographe35Crédit photo : Stéphane Peres
MSM-photographe36Crédit photo : Stéphane Peres

C’est une toute autre aventure qui nous attend : la traversée de la baie du Mont-Saint-Michel accompagné d’un guide. Une première pour moi! On quitte l’hôtel pieds nus, on remonte le pantalon comme on peut et en route! Cela n’a pas été chose facile pour moi (en plus de mes douleurs de dos, j’ai dû aussi gérer des courbatures dans tout le corps, jusqu’au bout des doigts, une première). Mais c’est le genre d’aventure que je ne referai pas de sitôt alors je fais avec, comme d’habitude. Je ne regrette absolument pas! Le guide nous dévoile plein de petits secrets au sujet du Mont et des marées.

battle-culinaire-MSM40Par deux fois, il a fallu traverser les courants qui sont extrêmement forts. L’eau arrive au dessus du genou (tant pis pour le pantalon) et il faut tenir l’équilibre et avancer surtout! Le courant fait un bruit assourdissant et gare à ceux qui ont le vertige.

MSM-celine3Crédit photo : Céline (Frappée par la Food)
MSM-celine2Crédit photo : Céline (Frappée par la Food)

Voyez qui est à la traine sur la deuxième photo? (en zoomant, je me suis aperçue que je tirais la langue, véridique! :P) On découvre ensuite les « sables mouvants », c’est assez étonnant de voir le sol bouger si facilement et de voir ses pieds disparaître aussi rapidement.

battle-culinaire-MSM34   battle-culinaire-MSM49 battle-culinaire-MSM43battle-culinaire-MSM35   battle-culinaire-MSM4712 blogueuses réunies au même endroit, ça peut vite dégénérer (dans le bon sens du terme!). Gilles a réussi à immortaliser cette si bonne ambiance!

battle-culinaire-MSM77Crédit photo : Gilles (recadré)

MSM-cecile5

Crédit photo : Cécile (Royal Chill)

Retour à l’auberge de la Mère Poulard (après avoir fait la queue pour se rincer les pieds), nous nous sommes réfugiés dans les 2 dernières chambres disponibles pour se changer. C’est l’heure de déjeuner, le chef Alain Grespier nous a préparé à nouveau un superbe repas : filet de bœuf sauce au poivre et pommes frites à l’ancienne suivi d’une omelette sucrée aux pommes caramélisées. Si je garde encore un délicieux souvenir du filet de bœuf, je ne peux pas en dire autant de l’omelette. Il faut dire que je ne suis déjà pas fan de l’omelette salée mais là, en sucrée, ce n’est pas passé. D’autres se sont régalés en revanche.

MSM-photographe37   MSM-photographe38Crédit photo : Stéphane Peres

C’est le moment de l’annonce des résultats et de la remise des diplômes au piano bar de l’auberge, après un petit discours des chefs. L’ambiance est à l’image de cette escapade gourmande, vraiment bonne enfant. C’est vraiment ce que je retiendrai de ces 2 jours : rires et bonne humeur avec les autres blogueuses et avec les chefs.

MSM-photographe40Crédit photo : Stéphane Peres
MSM-photographe39Crédit photo : Stéphane Peres

battle-culinaire-MSM56  battle-culinaire-MSM61Verdict : c’est Carine du blog Chic Chic Chocolat qui remporte cette battle culinaire (son dessert était vraiment sublime). Vous trouverez la recette sur son blog 🙂 Nous avons ensuite eu la chance de pouvoir discuter avec les chefs, confortablement installés dans la salle du piano bar. Un moment tout en simplicité pour faire un peu plus connaissance avec les chefs mais aussi leur poser toutes les questions que nous avions à l’esprit.

battle-culinaire-MSM55 battle-culinaire-MSM63Quant à moi, je repars avec un panier rempli de produits de La Mère Poulard mais surtout avec des souvenirs, en veux-tu, en voilà! C’était une expérience tout simplement fabuleuse dans un endroit exceptionnel (un moment que j’ai eu la chance de partager avec mon cher et tendre qui plus est).

Dernières photos avant de quitter les chefs et les filles.

battle-culinaire-MSM58  battle-culinaire-MSM59  battle-culinaire-MSM60 battle-culinaire-MSM62Une visite de l’Abbaye du Mont-Saint-Michel avec un guide était ensuite programmée mais à cause de mes soucis de santé, je n’ai pas pu faire cette petite expédition en hauteur.

Nous quittons le rocher définitivement pour rejoindre le parking… en calèche! Derniers instants en amoureux, on profite jusqu’au bout <3

battle-culinaire-MSM70 battle-culinaire-MSM71C’est la fin de cette aventure incroyable. Je tiens vraiment à remercier :

  • Marie Delsaux, Community Manager pour le Mont Saint-Michel et la Biscuiterie La Mère Poulard, pour m’avoir invitée à cet évènement,
  • les chefs Philippe Urraca, Martial Enguehard et Alain Grespier pour leur générosité, leur gentillesse et leur bonne humeur,
  • l’Auberge de La Mère Poulard et toute leur équipe pour leur accueil si chaleureux,
  • l’agence Media Ventilo qui s’est occupée de l’organisation (Gilles mais aussi Stéphane à qui j’ai piqué plein de photos pour cet article)
  • les copines blogueuses car on a vraiment passé un super moment ensemble! (et parce que je leur ai aussi piqué quelques photos :P)

Pour les plus curieux, vous pouvez voir la vidéo officielle de cette battle culinaire en cliquant ici.

5 réflexions sur “Escapade au Mont-Saint-Michel (pour une battle culinaire dans les cuisines de La Mère Poulard)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.