- Surprises et gourmandises - https://www.surprisesetgourmandises.fr -

Meringues

Ce weekend, après avoir fait des choux à la crème (hum, divins! la recette à venir!), il me restait des blancs, beaucoup de blancs et je déteste gâcher. Certes, je pourrais les congeler mais j’ai déjà plusieurs tupperware de blancs dans mon congèl ^^ Bref, un repas de famille avec les nièces de mon homme et hop, l’occasion est toute trouvée de faire des meringues.

La recette est simple, très simple à réaliser et c’est presque impossible de rater des meringues. Je dis « presque » évidemment… voir les trucs et astuces en bas de la page pour ne pas les rater justement!

>> Pour une quarantaine de petites meringues

Pour les meringues :

Préchauffer le four à 80°C.

Séparer les blancs des jaunes. L’idéal étant que les blancs soient à température ambiante.

Commencer à fouetter les blancs au batteur électrique ou au robot à petite vitesse pour incorporer le plus d’air. Les blancs vont commencer à mousser.

Ajouter le sucre en poudre progressivement à partir du moment où les blancs sont déjà un peu montés.

Continuer de fouetter pour serrer les blancs. Lorsque vous sortez les fouets de la meringue, le bec d’oiseau doit apparaître.

Ajouter ensuite le sucre glace tamisé et mélanger délicatement à l’aide d’une spatule.

Mettre la pâte dans une poche à douille munie d’une douille lisse ou cannelée, selon vos envies.

Déposer une feuille de papier sulfurisé sur une plaque allant au four puis pocher des petits tas de meringue en quinconce.

 

Enfourner pour 2h environ selon la taille des meringues. Vous pouvez les laisser encore dans le four éteint pour bien les sécher.

* * * * * *  Trucs et astuces  * * * * * *

Je l’ai dit plus haut, mais les blancs doivent être à température ambiante (c’est la même chose que pour les macarons).

Je vous conseille de ne pas dépasser une cuisson de 100°C au risque de voir la meringue perdre sa blancheur. L’idéal selon moi, après de multiples essais, c’est une cuisson à 80°C. Non seulement ma meringue reste blanche mais en plus, elle ne craque pas.

Quand vous commencez à monter les blancs en neige, n’ajoutez pas le sucre trop tôt. Vous obtiendrez alors une meringue qui ne sera pas assez ferme et vous aurez du mal à les pocher sur une plaque.

Lorsque vous avez ajouté le sucre (progressivement hein!), battez encore vos blancs. C’est ce qu’on appelle « serrer les blancs ». La meringue sera ainsi très ferme.

Vous pouvez ajouter un peu de colorant à vos meringues (avant de les pocher) ou leur ajouter des petits éléments décoratifs (après les avoir pochées).

 

  

Partagez cet article :