Voilà une délicieuse recette estivale: un dessert hyper gourmand et très frais. J’ai fait pas mal de macarons la semaine dernière et puis, au moment de pocher mes coques vertes (en vue de faire une ganache au citron vert et une autre à la menthe), je me suis dit que j’allais faire quelques coques un peu plus grandes. C’est pour cette raison que les coques sont vertes, mais vous pouvez les colorer comme vous le souhaitez, du rose par exemple pour rappeler les fruits rouges.

J’avais déjà réalisé un dessert de ce genre l’année dernière (avec des coques en forme de cœur) mais j’avais garni les macarons d’une crème diplomate. Là, j’ai voulu quelque chose de plus léger et je suis partie sur une simple chantilly mascarpone à la vanille.

Sur le pourtour du macaron, j’ai disposé des framboises mais on ne le voit pas sur la photo, il y a également une petite brunoise de fraises à l’intérieur de la crème. Mon chéri (et goûteur officiel) a beaucoup aimé!

>> Pour 4 personnes

Pour les coques (vous en aurez plus, faites des petits macarons)

  • 2 x 52 g de blancs d’œufs
  • 150 g de sucre glace
  • 150 g de poudre d’amande
  • 50 g d’eau
  • 150 g de sucre semoule
  • du colorant

Mixer ensemble le sucre glace et la poudre d’amande puis tamiser l’ensemble.

Préparer le sirop en plaçant le sucre et l’eau dans une casserole. Faire bouillir jusqu’à ce que la température atteigne les 118°C. Quand le sirop atteint 110°C, monter progressivement 52 g de blancs en neige. Une fois la température de 118°C atteinte, baisser la vitesse de rotation du fouet et verser le sirop sur les blancs montés. Vous pouvez ajouter le colorant à ce moment. Augmenter de nouveau la vitesse du robot pour refroidir la meringue. Contrôler avec votre doigt, elle doit être tiède mais pas froide.

Changer le fouet de votre robot pour la feuille et incorporez les 52 g de blancs restants puis, petit à petit, le mélange poudre d’amande / sucre glace. Laisser tourner jusqu’à ce que le mélange deviennent lisse, brillant, et forme un ruban.

Une fois la bonne consistance obtenue, mettre l’appareil dans une poche à douille lisse. N’hésitez pas à utiliser un grand verre pour supporter votre poche à douille, de cette manière vous pouvez utiliser vos 2 mains.

Dresser des cercles de 8 cm de diamètre sur une feuille de papier sulfurisé. Pour avoir des macarons réguliers, vous pouvez utiliser un gabarit que vous glissez sous votre feuille de papier sulfurisé.

Enfournez à 120° pendant 25 minutes environ. A la sortie du four, laissez refroidir avant de décoller les coques. Les coques sont cuites lorsqu’on peut les décoller très facilement.

 

Pour la chantilly à la vanille :

  • 200 g de crème liquide entière
  • 20 g de mascarpone
  • 2 cuillères à soupe de sucre glace
  • 1/2 gousse de vanille

Placer le saladier et les fouets du batteur électrique au congélateur pendant au moins 15 minutes.

Verser la crème et le mascarpone dans le saladier et commencer à fouetter à vitesse moyenne, puis lorsque la crème commence à se raffermir un peu, augmenter la vitesse. Au fur et à mesure, la crème commence à monter et à se raffermir.

Vérifier de temps en temps où en est votre crème en arrêtant votre batteur et en regardant la consistance de la crème. Elle est prête à partir du moment où elle est complètement figée. Si vous retournez votre saladier, elle ne doit pas tomber. Attention à ne pas trop battre la crème, vous risquerez d’obtenir du beurre. Il faut donc savoir s’arrêter à temps.

N’oubliez pas d’ajouter le sucre glace et les graines de vanille lorsque la crème est presque montée.

Mettre dans une poche à douille munie d’une douille lisse et réserver au frais en attendant le montage.

Le montage :

  • des framboises
  • des fraises
  • du citron vert

Poser les framboises sur les bords du macaron en faisant attention à laisser un espace entre chaque framboise.

Pocher des petites boules de chantilly entre chaque framboise puis au centre du macaron.

Ajouter les fraises préalablement coupées en brunoise et zester un citron vert.

Recouvrir d’un peu de chantilly et refermer avec une seconde coque de macaron.

Réserver au frais pendant au moins 24h. (NB : mon chéri n’a pas attendu si longtemps, ce dessert a été mangé après quelques heures au frais et la coque de macaron n’était pas trop dure).

Retrouvez tous les trucs et astuces pour réussir les macarons sur mon précédent article : pâte à macaron (le pas à pas en images)

Imprimer la recette Imprimer la recette

Partagez cet article :

One Comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.