Number cake au chocolat et gianduja

number-cake-chocolat01A moins d’habiter sur une autre planète, vous n’avez pas pu passer à côté de la tendance du moment sur les blogs culinaires et autres réseaux sociaux : le « number cake ». Alors oui, on pourrait penser que cela n’a rien de très original mais honnêtement, je trouve le concept très sympa. C’est joli, visuel, plutôt simple à faire et déclinable selon nos envies du moment. Ici, le « un » est à l’honneur puisque j’ai réalisé ce gâteau pour les 1 an d’un petit bonhomme, Tom, le copain de mon fils 🙂

On voit de nombreux number cakes à la vanille décorés de fruits rouges, celui-ci est au chocolat avec une ganache montée au chocolat au lait, un crémeux au gianduja et un biscuit à la noisette. Très gourmand donc. Habituellement, c’est une base de pâte sucrée qui constitue ce gâteau mais en toute honnêtement, j’ai du mal à imaginer une jolie découpe avec une partie « dure » au dessus d’une crème. Je me trompe peut-être… je n’ai pas voulu essayer et je suis partie sur un biscuit moelleux à la noisette. Si vous aimez la pâte sucrée, allez-y, faites-vous plaisir (et revenez me dire comment se passe la découpe, ça m’intéresse) 🙂

Lire la suite

Entremets dulcey, noisette et gianduja

entremets-chocolat-dulcey-gianduja1Vous êtes probablement à la recherche de votre dessert de Pâques (si si, les stats s’enflamment sur le blog). Pas de panique, après la recette ultra simple de la dernière fois (le cakounet ultra fondant de Philippe Conticini), je vous propose aujourd’hui une recette plus difficile, certes, pour qui voudra épater ses convives. C’est une recette réalisée l’année dernière et qui patientait sagement en attendant le bon moment. Vous l’aurez compris, l’esprit de Pâques n’est pas au rendez-vous puisque ce dessert a été réalisé pour l’anniversaire de ma filleule (mon dessert de Pâques, quant à lui, sera terminé dimanche donc je ne pouvais pas le partager avec vous). A vous d’imaginer la déco de Pâques! J’ai tout de même choisi un entremets aux saveurs pascales : de la noisette, du dulcey et du gianduja. De la gourmandise, en veux-tu, en voilà!

Je me suis inspirée du blog Rêves de pâtissier pour réaliser ce dessert mais malheureusement, il n’existe plus. Sachez que comme n’importe quel autre entremets, la recette est longue (et détaillée) et nécessite un peu d’organisation pour ne pas être débordée. Je réalise toujours ce genre de desserts sur plusieurs jours. Dans la recette, il y a la préparation d’un sablé noisette qui entrera dans la composition du croustillant noisette. Vous pouvez vous alléger un peu la tâche et émietter des petits biscuits ou sablés du commerce. Pour le reste, c’est simple : un biscuit noisette, un crémeux dulcey et une mousse gianduja. Le glaçage miroir représente toujours une petite difficulté et vous empêche, souvent, de vous lancer. Sachez que vous pouvez très bien :

  • laisser l’entremets « tout nu » (c’est donc la mousse gianduja que l’on verra) et le décorer selon vos goûts,
  • ou utiliser une bombe velours toute prête.

Pour la décoration, laissez libre cours à votre imagination : des petits œufs de Pâques en chocolat, des spaghettis en chocolat façon nid de Pâques… Amusez-vous 🙂 Je vous souhaite de très belles (et bonnes) fêtes de Pâques!

Lire la suite

Bûche de Noël #12 : pistache, griotte et fleur de cerisier { bûche Sakura de Sébastien Bouillet }

buche-sakura2C’est une recette que j’avais terriblement hâte de partager avec vous. Il est grand temps que je vous donne de nouvelles idées pour les fêtes de fin d’année. Croyez-moi, avec cette recette de bûche, vous ne devriez pas laisser indifférents vos convives.

Il s’agit de la bûche de Sébastien Bouillet, membre des Relais Desserts. Pour la petite histoire, j’ai eu l’immense privilège de pouvoir la goûter lors de la dégustations des bûches de Noël des membres de l’association Relais Desserts début septembre. C’était mon coup de cœur dégustation ce jour-là et je m’étais mise en tête de tenter de la reproduire (même si je n’avais pas la recette, je connaissais la composition). Mais c’était sans compter sur mon magazine chouchou « Fou de Pâtisserie » qui a eu la merveilleuse idée de publier la recette dans le dernier numéro!!! Ceci dit, il faut toujours se méfier des recettes du magazine et des quantités proposées. Des détails m’ont embêtés et j’en ai discuté avec Isabelle du blog Pourquoi pas. Il était évident qu’il y avait trop de ceci et pas assez de cela… puis je me suis lancée!

En effet, les quantités du biscuit japonais (un biscuit à base de pâte à chou) sont bien trop importantes. Mais il est difficile de réduire les proportions pour cette préparation. Je vous conseille donc de faire un biscuit roulé avec ce qu’il vous reste (vous tartinez le biscuit d’une délicieuse compotée de fruits rouges par exemple et le tour est joué!). J’ai aussi multiplié les quantités de la mousse bavaroise par 2,5, celles de la compotée de griottes par 1,5 et j’ai presque doublé les quantités du croustillant. Ces petits « pièges » étant déjoués, il ne restait plus qu’à s’y mettre.

Pour celles et ceux qui se demandent ce qu’est le thé Sakura, sachez que c’est un thé vert à la fleur de cerisier qui dégage un envoutant parfum suave et fleuri. Vous pourrez en trouver chez Mariage Frères (conseillé par Sébastien Bouillet). Attention cependant à ne pas trop le faire infuser (pas plus de 5 minutes) car son parfum et son goût trop prononcé peuvent déranger les papilles des plus sensibles 😉

Verdict? C’est un délice! J’adore l’originalité de la mousse bavaroise qui se marie à merveille avec les griottes. Quand au biscuit japonais à la pistache, il n’a de pistache que le nom. Cela apporte de la couleur mais je n’ai pas retrouvé le goût de la pistache dans ce dessert (cela dit, je n’en suis pas fan donc c’était pas plus mal). J’émets un petit bémol concernant le socle de croustillant gianduja qui, seul, est une véritable gourmandise mais associé au reste de la bûche et au délicat parfum du thé Sakura s’est révélé être « en trop ». C’est tout à fait personnel puisque ma famille a justement adoré ce croustillant hyper gourmand.

Quant au matériel, je me suis équipée chez CuisineShop. J’ai utilisé un moule en silicone (je trouve ça nettement plus pratique que les gouttières en inox mais c’est tout à fait personnel) et pour la première fois, j’ai pu tester un tapis relief (effet bois). J’adore le rendu! Si vous souhaitez vous équiper à petits prix, je vous conseille d’aller jeter un œil sur leur site. En plus, avec le code SURPRISES, vous pouvez bénéficier d’une réduction de 10% 🙂

Lire la suite

Fantastik « Monsieur Jean Dujas » inspiré de Christophe Michalak

fantastik_jean_duja1Cette recette du chef Christophe Michalak est introuvable sur internet ou dans l’un de ses livres. La photo du fantastik « Monsieur Jean Dujas » a simplement été publiée sur Facebook (pour nous faire baver d’envie!) avec la description des différentes couches : biscuit brownie, praliné noisette amandes, crémeux chocolat, chantilly et glaçage Gianduja. Tant pis, je me lance quand même dans la réalisation de ce dessert en réalisant ces différentes préparations.

Il faut bien avouer que j’ai eu les yeux plus gros que le ventre : le brownie et le crémeux étaient bien trop épais (bon, c’était un premier essai…). Au final, j’ai obtenu un gâteau franchement costaud et une petite part faisait largement l’affaire. Dans le déroulé de la recette, je vous donne quelques conseils pour ne pas faire la même erreur que moi. Idéalement, il faudrait obtenir un brownie et un crémeux deux fois moins épais. Sinon, c’était délicieux! Je suis toujours aussi fan du gianduja! 🙂

Rendons à César ce qui appartient à César… J’ai trouvé la recette du brownie sur le blog I love cakes (franchement délicieux, même sans faire un entremets), le glaçage gianduja sur le blog JC Pâtissier et le crémeux est la recette de Yann Couvreur trouvée sur le blog Patiseb.

Lire la suite

Fantastik chocola’thé bergamote et gianduja

fantastik-chocolat-the-bergamote4 Si vous suivez un peu l’actualité du blog, cette recette devrait vous paraître un peu familière. Et oui, j’ai déjà réalisé un dessert qui associe le chocolat au thé noir à la bergamote, accompagné d’une ganache montée au gianduja (voir la recette). Cette fois-ci, j’ai dressé le dessert à la façon d’un Fantastik (la signature de Christophe Michalak). Un dessert à tomber par terre! (le gianduja lait de Valrhona y est pour beaucoup ^_^)

Pour le dressage, je me suis évidemment inspirée du chef et surtout de l’une de ses recettes diffusées dans l’émission « Dans la peau d’un chef » (le fantastik choco pistache) : un dressage simple et efficace.

Si vous n’avez pas de gianduja, vous pouvez le faire vous-même, c’est vraiment très simple (du sucre glace, des noisettes et du chocolat au lait >> vous trouverez facilement la recette sur le net). Pour l’avoir déjà réalisé moi-même, je dois bien avouer que celui du commerce (mais Valrhona tout de même) est incomparable. Le goût de noisette est puissant, c’est juste dingue!

Lire la suite

Entremets chocola’thé bergamote et gianduja

entremets-chocolat-noisette-the-bergamote4

C’est en voyant la recette de Julien (Rêve de pâtissier) que je me suis lancée dans ce dessert. Un dessert hyper gourmand composé d’un croustillant praliné, d’une dacquoise noisette, d’un crémeux chocolat noir et thé noir à la bergamote et d’une ganache montée au gianduja.

J’ai découvert l’association chocolat noir et thé à la bergamote grâce à Nina Métayer, chef pâtissière du restaurant gastronomique de Jean-François Piège. Elle avait réalisé une superbe démo lors du salon Sugar Paris. Je n’ai pas eu l’occasion d’y goûter mais l’association m’a interpellé. Et j’ai beaucoup aimé, c’est assez surprenant (et nouveau) mais bien dosé, c’est vraiment très bon! Quant au gianduja, j’ai utilisé celui de Valhrona. Rien à voir avec celui que j’avais fait maison! Le goût de noisette est juste dingue!!! Si vous réalisez cette recette, ne faites pas comme moi et soyez raisonnable avec le croustillant praliné 😉

Quand à la présentation, je souhaitais faire des boules (comme Julien) et puis au dernier moment, je me suis ravisée et j’ai sorti la douille Saint-Honoré que j’adore! Petite anecdote : au moment de prendre les photos, un coup de vent a fait tomber le réflecteur sur le dessert. J’étais verte!!! Seul un dessert sur 4 était vraiment abîmé. Quant aux autres… disons que les noisettes dessus ne risquaient pas de tomber ^_^

Lire la suite

Cake au chocolat et gianduja de Claire Damon

cake-chocolat-gianduja3

Cette publication a une drôle de saveur… mais après ces évènements tragiques qui nous ont tous chamboulé, je me dis aussi que la vie continue et qu’un peu de légèreté fait du bien…

C’est pourquoi je partage avec vous ce soir cette délicieuse recette de cake au chocolat surmonté d’un peu de gianduja. C’est la recette de Claire Damon, chef pâtissière de renom. J’ai suivi les conseils de Perle en sucre qui avait également réalisé cette recette. Si vous ne connaissez pas le gianduja, je vous l’annonce de suite: c’est une petite merveille!!! En plus, vous pouvez le réaliser vous-même, c’est très simple.

J’ai rarement eu l’occasion de manger un gâteau au chocolat si bon! Le gianduja est le petit truc en plus qui fait basculer ce dessert dans la catégorie « incontournable ». Si si… et avec le petit glaçage dessus, on se régale, tout simplement!

Lire la suite

Entremets cheesecake inspiré de Sébastien Bouillet

cheesecake-fruits-rouges2

Je viens de retrouver une recette que j’ai réalisé il y a des mois déjà. On peut encore trouver quelques fruits rouges sur nos étals donc je la partage avec vous aujourd’hui. C’est un dessert que j’ai repéré dans le livre de Sébastien Bouillet : un entremets cheesecake composé d’un biscuit amande, d’un croustillant spéculoos, d’un insert fruits rouges et d’une mousse cheesecake, le tout recouvert d’une multitude de fruits rouges. Enfin, les fruits rouges en plus, c’est ma petite touche à moi, c’est bien plus gourmand comme ça!

Mes collègues ont beaucoup apprécié, moi je n’aime pas le cheesecake alors je n’en ai pas mangé. Pour certains, la couche de spéculoos était peut-être un peu trop épaisse. Si vous n’êtes pas trop fan, vous pouvez diminué les quantités ou pourquoi pas, réaliser un croustillant chocolat blanc à la place? Quant à la mousse, elle se tient mais reste fragile, un peu trop à mon goût. A refaire, je pense que je mettrai plutôt 6g de gélatine au lieu de 5.

En tout cas, laissez parler vos envies 🙂

Lire la suite