J’ai réalisé ce gâteau à la noisette après avoir vu le live de Pierre Hermé sur Instagram il y a quelques jours. Difficile pour moi de résister quand il s’agit de noisette. Le chef nous a présenté un dessert 100% noisette intitulé « infiniment noisette » composé d’un financier à la noisette, d’une chantilly à la noisette et d’un peu de praliné noisette pur pour plus de gourmandise encore. Le tout est réalisé avec des noisettes du Piemont car ce sont celles qui ont le plus de goût.

J’avais déjà réalisé un praliné 100% noisette il y a peu, il ne me restait plus qu’à faire une pâte de noisette. D’ailleurs, je vous conseille vivement de réaliser ces préparations vous-même, c’est tellement meilleur. Et pour celles et ceux qui se posent la question : une pâte de noisette, c’est tout simplement des noisettes mixées suffisamment longtemps afin d’obtenir une pâte plus ou moins liquide. Il n’y a pas de sucre à la différence du praliné. Dans la chantilly par exemple, le sucre est apporté par un peu de praliné noisette en plus de la pâte de noisette. Personnellement, ça manquait d’un peu de sucre pour moi, j’ai donc rajouté un peu de praliné 😀 Enfin, il ne faut surtout pas oublier de torréfier les noisettes mais aussi la poudre de noisette pour renforcer les saveurs.

Le chef a utilisé un miel du maquis corse de printemps et du sucre muscovado pour cette recette. Je ne suis absolument pas une spécialiste du miel (et d’ailleurs, je n’aime pas ça) donc j’ai utilisé le miel que j’avais sous la main. Dans le live, le chef dit que l’on peut remplacer le miel par du sucre blanc si besoin. Quant au sucre, le sucre muscovado apporte un petit plus en terme de goût (et se trouve de plus en plus facilement maintenant) mais si vous avez une envie soudaine de réaliser cette recette et que vous n’en avez pas, utilisez du sucre cassonade ou à défaut du sucre blanc.

Visuellement, j’ai préféré pocher des boules de chantilly que j’ai creusé avec une cuillère parisienne pour y déposer du praliné. Hummmm, c’est juste dément ce praliné, je pourrais en manger à la petite cuillère. Bref, vous l’aurez compris, si vous êtes fan de noisette, ce dessert est carrément fait pour vous! Ici, ce gâteau a été dévoré à 2. Il est simple, gourmand et vraiment délicieux.

>> Pour un gâteau de 18 cm de diamètre (6-8 personnes)

Pour le praliné noisette :

  • 100 g de noisettes du Piémont
  • 65 g de sucre
  • 18 g d’eau
  • 1/2 gousse de vanille usagée et séchée

Retrouvez toutes les étapes de la réalisation du praliné sur mon article praliné amande et noisette de Philippe Conticini.

 

Pour la pâte de noisette :

  • 100 g de noisettes

Dans un robot-coupe, mixer les noisettes jusqu’à obtenir une pâte lisse.

Débarrasser dans un pot et réserver.

Il est possible d’ajouter un peu d’huile de pépin de raisin (une huile neutre) pour faciliter le mixage. Si votre robot n’est pas très puissant, n’oubliez pas de faire des pauses pour éviter la surchauffe 😉

 

Pour le financier noisette :

  • 70 g de blancs d’œufs
  • 7 g de miel
  • 60 g de sucre muscovado
  • 95 g de poudre de noisette
  • 12 g de farine
  • 0,7 g de levure chimique
  • une pincée de fleur de sel
  • 42 g de beurre noisette
  • une poignée de noisettes concassées

Préchauffer le four à 165° en chaleur tournante.

Réaliser un beurre noisette : mettre le beurre à chauffer à feu doux dans une casserole, une fois fondu il va se mettre à mousser en surface. Surveiller jusqu’à ce qu’il prenne une belle couleur dorée et qu’une odeur de noisette s’en dégage. Hors du feu, ajouter le miel et mélanger puis laisser refroidir.

Dans un saladier, mélanger ensemble la poudre de noisette préalablement torréfiée, la moitié du sucre muscovado, la farine tamisée, la levure chimique et la pincée de fleur de sel.

Dans le bol du robot, battre les blancs d’œufs jusqu’à ce qu’ils commencent à mousser puis incorporer l’autre moitié du sucre muscovado en 3 fois. Vous devez obtenir une meringue qui fait le bec d’oiseau.

Incorporer ensuite les poudres à la meringue en plusieurs fois. Bien mélanger à l’aide d’une maryse en soulevant la masse depuis le centre jusqu’aux bords.

Prélever une toute petite partie de ce mélange pour l’ajouter dans la casserole. Le mélange peut sembler un peu étrange mais c’est juste pour mieux incorporer le beurre au mélange précédent.

Verser maintenant le beurre au mélange et mélanger une dernière fois avec la maryse.

Poser un cercle de 18 cm de diamètre sur une feuille de papier sulfurisé, elle-même posée sur une plaque à pâtisserie. Verser la pâte dans le cercle, bien aplatir avec une petite spatule coudée.

Disposer des éclats de noisettes sur le dessus du biscuit, les tapoter légèrement pour qu’elles s’enfoncent un peu dans la pâte puis enfourner pour environ 20 minutes. Vérifier la cuisson en plantant un couteau au centre, la lame doit ressortir nette.

Laisser refroidir avant de démouler en passant un petit couteau tout autour du cercle.

Pour la chantilly à la noisette :

  • 150 g de crème liquide entière
  • 15 g de mascarpone (ajout personnel)
  • 10 g de praliné noisette
  • 30 g de pâte de noisette

Placer le saladier et les fouets du batteur électrique au congélateur pendant au moins 15 minutes.

Verser la crème et le mascarpone dans le saladier et commencer à fouetter à vitesse moyenne, puis lorsque la crème commence à se raffermir un peu, augmenter la vitesse.

Dans un petit récipient, mélanger le praliné noisette avec la pâte de noisette.

Quand la chantilly est montée, prélever une petite partie que vous ajoutez au mélange praliné/pâte de noisette puis verser ce mélange dans le reste de crème montée. Mélanger délicatement avec une maryse pour ne pas faire retomber la chantilly.

Mettre dans une poche à douille munie d’une douille unie de 14 mm de diamètre.

 

Pour le montage :

Poser le financier noisette refroidi sur un plat de service puis pocher des boules de chantilly à la noisette de façon régulière.

A l’aide d’une cuillère parisienne, creuser chaque boule de chantilly. C’est plus facile si la cuillère est préalablement chauffée (personnellement, je la passe sous l’eau bouillante puis j’essuie la cuillère et je recommence toutes les 2 boules).

Pocher un peu de praliné noisette dans chaque creux puis terminer en disposant quelques demi-noisettes caramélisées.

Réserver au frais en attendant la dégustation.

 

Imprimer la recette Imprimer la recette

Partagez cet article :
error0

6 Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.