Si vous êtes du style « le Nutella, trop peu pour moi », « non à l’huile de palme » etc… alors je ne peux que vous conseiller cette recette de pâte à tartiner maison. On la doit à Christophe Michalak et elle est excellente! Vous pourrez la conserver plusieurs mois sans souci, à température ambiante et dans un bocal en verre.

Alors bien sûr, je ne peux pas vous dire que cette pâte à tartiner a un gout de Nutella. Non, ce serait vous mentir. Par contre, je peux vous garantir qu’elle a un goût de noisette incroyable et c’est quand même ça le principal, non? Pour info, le Nutella contient seulement 13% de noisette (le reste, c’est du sucre, de l’huile de palme, du cacao en poudre et d’autres petites choses franchement pas intéressantes). Dans cette recette, il y a 36% de noisettes mais aussi du chocolat (du vrai, pas de la poudre de cacao) et que des choses bonnes pour la santé (et la planète du coup) et un bon petit goût de reviens-y, vous verrez!

>> Pour un grand pot (environ 750 g de pâte à tartiner)

Pour le pralin :

  • 120 g de noisettes
  • 120 g de sucre en poudre
  • 3 g de sel fin

Préchauffez le four à 150 ° et mettez les noisettes à torréfier sur le lèche frites pendant 25 mm (elles doivent être presque noires mais pas brûlées)

Laissez refroidir et les frotter entre vos mains ou dans un torchon  pour retirer les peaux

Séparez les en deux pesées 120 g et 150 g. Réservez

Dans une petite casserole faites un caramel à sec de cette façon : mettez 40 g de sucre à feu doux quand il est fondu ajoutez à nouveau 40 g de sucre et quand il est fondu ajoutez les derniers 40 g (vous ne devez pas tournez le sucre à la cuillère uniquement en faisant des mouvements circulaires avec la casserole si il a du mal à fondre)

Ajoutez le sel et le déposer en fine épaisseur sur un papier sulfurisé ou un  tapis de cuisson en silicone pour qu’il refroidisse.

pate-a-tartiner-michalak02

Une fois refroidi le couper en morceaux en faisait attention à ne pas vous couper !

pate-a-tartiner-michalak04

Dans le bol du robot mélangez le sucre coupé et 120 g de noisettes jusqu’à obtention du pralin.

pate-a-tartiner-michalak06

N’hésitez pas si nécessaire à faire des pauses (pour éviter que le mélange et le robot chauffent de trop) Cette opération peut prendre 10 mm.

pate-a-tartiner-michalak07

Pour le gianduja :

  • 150 g de chocolat au lait
  • 150 g de noisettes
  • 150 g de sucre glace
  • 3 g de sel fin

Mélangez toujours dans le bol du robot  les 150 g de noisettes et le sucre glace.

pate-a-tartiner-michalak08

Vous devez obtenir un pâte assez compacte mais homogène. N’hésitez pas si nécessaire à faire des pauses et aérez le mélange avec un Maryse (pour éviter que le mélange et le robot chauffent de trop) Cette opération peut prendre 10 mm

pate-a-tartiner-michalak09 pate-a-tartiner-michalak10 pate-a-tartiner-michalak11

Faites fondre le chocolat au bain marie

Ajoutez le chocolat fondu à la pâte de noisettes et mélangez 1 mm  au robot

pate-a-tartiner-michalak12 pate-a-tartiner-michalak13

Pour la pâte à tartiner :

  • le pralin précédemment fait
  • le gianduja précédemment fait
  • 25 g de poudre de lait
  • 10 g de cacao en poudre non sucré
  • 10 g d’huile de pépins de raisin (j’en ai mis un peu moins)

pate-a-tartiner-michalak14 pate-a-tartiner-michalak15

Ajoutez sur le Gianduja : le pralin, la poudre de lait, le cacao et l’huile (si option huile)

Mélangez à nouveau pendant 2/3 mm maximum pour éviter que le pâte soit trop liquide.

Répartissez dans des pots hermétiques et conservez plusieurs semaines à température ambiante ou au réfrigérateur pour un pâte plus consistante.

pate-a-tartiner-michalak16

pate-a-tartiner-michalak18

Imprimer la recette Imprimer la recette

Partagez cet article :
error0

5 Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.