Le choc’carahuète (entremets chocolat, caramel et cacahuète )

entremets-chocolat-caramel-cacahuète02Voilà une recette qui va contraster avec la fraicheur de la pavlova réalisé la dernière fois. Si vous êtes à la recherche d’un entremets ultra gourmand, ne cherchez plus! Je lis déjà dans vos têtes… « ça doit être hyper sucré comme gâteau! ». Étonnamment, non, ce n’est pas trop sucré. Même si nous avons tous un palet différent, certes, je peux vous dire qu’on s’est resservi sans aucun souci, même certains amis pas franchement fanas de gâteaux, c’est vous dire ^^

Pour concevoir cet entremets, je me suis inspirée du blog d’Auriane qui avait également réalisé un entremets à base de chocolat et cacahuète mais aussi du blog Djoudjou se met aux fourneaux grâce à qui j’ai découvert le glaçage caramel. Il se compose donc d’un brownie au chocolat, d’un croustillant à la cacahuète surmonté d’une couche de caramel crémeux, d’un crémeux à la cacahuète et d’une mousse au chocolat noir, le tout recouvert d’un glaçage miroir au caramel donc.

Vous pouvez réaliser cet entremets sur plusieurs jours (je vous le conseille même, pour éviter de passer la journée en cuisine). Le praliné cacahuète et le glaçage peuvent se faire en avance, les deux se conservent au frais. Le crémeux cacahuète doit se faire au moins la veille. De cette manière, il ne vous restera plus que le brownie, le croustillant et la mousse à faire pour le montage. Rien de trop difficile dans ces différentes préparations. Le caramel a longtemps été ma bête noire et j’y arrive maintenant. Quant au glaçage, je vous conseille de bien suivre les étapes et de regarder la vidéo plusieurs fois.

Voilà, vous savez tout! A vous de vous lancer 🙂

Lire la suite

Pavlova exotique (ananas, kalamansi et vanille)

pavlova-ananas-kalamansi-vanille02Avant de vous parler de ma nouvelle recette, je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2019, en espérant qu’elle vous apporte beaucoup de joie, de petits bonheurs et toujours autant de gourmandise, si ce n’est plus! (soyons fous :P).

J’ai réalisé 2 nouvelles bûches depuis la dernière publication et même si elles ont eu énormément de succès sur Instagram, il faudra vous montrer patient puisqu’elles ne seront publiées que pour Noël prochain. Des bûches à la place des galettes, ça n’a plus de sens, n’est-ce pas?

Je dis ça mais il ne s’agit pas de galette des rois aujourd’hui (si cela vous intéresse, vous pourrez retrouver sur le blog une recette traditionnelle à la frangipane mais aussi une recette à la noisette et au gianduja). C’est une recette de pavlova, l’un de mes desserts préférés. Sur le principe, c’est super simple à faire: une meringue, de la chantilly et des fruits et pour les parfums, on se fait plaisir! J’avais en tête un visuel très précis et je suis plutôt contente du résultat car cette recette, je ne l’ai emprunté nulle part 🙂

A l’intérieur de la pavlova, on peut trouver une crème diplomate à l’ananas et au kalamansi (je sais, j’en mets partout! Mais j’adore ça, ça donne du pep’s à n’importe quel dessert exotique). Au départ, j’avais pensé à un crémeux mais y’a pas à dire, le crémeux, j’aime de moins en moins, je ne sens que le beurre… j’ai testé aussi pour cette recette mais au choix, j’ai préféré la crème diplomate et c’est ce que j’ai mis dans les pavlovas. Ensuite, j’y ai caché une compotée d’ananas et citron vert. Prenez un ananas Victoria, le goût est incomparable!  Quant à la chantilly, j’ai décidé d’y mettre un peu de mascarpone (mais vous n’êtes pas obligé). Parfumée à la vanille, cette chantilly est délicieuse et peu sucrée exprès car n’oublions pas qu’il y a aussi la meringue, déjà bien sucrée.

Je n’avais aucune occasion particulière pour ce dessert, juste une envie précise du montage de la pavlova. Alors forcément, 12 pavlovas (oui, j’ai fait 2 essais pour arriver au résultat escompté)… ça fait un petit paquet de desserts. Et pour une fois, mes voisins testeurs n’étaient pas là (les pauvres!!!!). On a donc tout mangé avec mon chéri (ok, j’ai réussi à en donner 2 quand même). Du coup, vous pouvez me croire quand je vous dis que ce dessert est hyper frais et surtout hyper léger! On avait englouti la première pavlova qu’on avait déjà envie d’en prendre une deuxième *gloups*.

Lire la suite

Entremets sapins de Noël (pistache griotte)

sapin pistache griotteJe vous avais dit que la bûche ananas, kalamansi et noix de coco serait la dernière recette publiée avant Noël, j’ai menti! Le weekend dernier, il m’a pris une envie folle d’essayer mon moule sapin de Noël déniché chez Stokomani (pour 3 fois rien en plus). J’avais une idée très précise de ce que je voulais : le pulvériser avec une bombe velours vert (sapin de Noël oblige!) avec quelques pulvérisations de velours blanc pour un effet enneigé garanti, le tout accompagné de quelques petites billes en sucre dorées pour rappeler les boules de Noël. Il ne me restait plus qu’à trouver les saveurs. Pour rappeler le vert, j’ai voulu un entremets à la pistache (bien que je ne connaisse pas cette saveur, aussi étonnant que cela puisse paraître) et comme il me restait un bocal de cerises au sirop, l’insert était tout trouvé.

Cet entremets est assez simple dans sa composition : une dacquoise à la pistache, un confit de griotte et une mousse bavaroise à la pistache. Rien de très compliqué en soi. Si vous souhaitez apporter un peu de croquant, vous pouvez très bien ajouter au dessus de la dacquoise un petit croustillant feuillantine à la pistache. Personnellement, je ne l’ai pas fait mais j’ai ajouté des éclats de pistache dans la dacquoise.

La douceur de la pistache se marie plutôt bien avec l’acidulé de la griotte. Comme il n’y avait pas d’occasion particulière pour ce dessert, j’ai pu le faire goûter à la copine et voisine (c’est pas les plus malheureux :P). Elle a bien aimé mais, habituée aux desserts plein de peps avec le kalamansi notamment, elle l’a trouvé trop doux. Cela étant dit, si vous êtes fan de pistache, ce dessert devrait vous plaire 🙂

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de très belles fêtes de Noël, entourées de tous vos proches. Si vous avez choisi une recette du blog pour le réveillon, j’espère qu’elle vous plaira 🙂

Lire la suite

Bûche de Noël #22 : ananas, kalamansi et noix et coco

buche-ananas-kalamansi-coco01A moins de trouver un peu de temps la semaine prochaine, voici la dernière recette avant Noël. Oui, parce que je ne sais pas vous, mais moi c’est un peu la course à l’approche de Noël. Niveau boulot, le mois de décembre rime avec spectacle, sortie, évaluations, livrets scolaires et… élèves excités sinon c’est moins drôle. Et à la maison, c’est la course pour finir les cadeaux de Noël, réfléchir voir commencer à préparer le ou les dessert(s) de Noël. Sachant que l’on passe les fêtes en Normandie chez ma sœur, c’est toute une organisation!

Ceci dit, je tiens à vous dire quand même que cette bûche ne date pas de l’année dernière (comme les autres bûches publiées ces derniers temps), je l’ai réalisé la semaine dernière. J’ai eu une furieuse envie de me mettre en cuisine après avoir découvert la bûche exotique de Sabrina du blog Mes douceurs. Je l’ai revu à ma sauce et évidemment, j’ai remplacé le fruit de la passion par le kalamansi (vous ne devriez même plus être étonné :P), j’ai ajouté une brunoise d’ananas à la compotée et j’ai confectionné un autre socle de biscuit (là, c’est chez Julien que je suis allée puiser l’inspiration après avoir vu sa vidéo réalisée en live avec chef Philippe de Meilleur du chef: sablé reconstitué + dacquoise).

Originaire d’Asie du Sud-Est, le kalamansi est un agrume de très petite taille, de deux à trois centimètres de diamètre. Il est le fruit du calamondin. Né d’un croisement entre la mandarine et le kumquat, il offre une grande diversité de saveurs. Très utilisé dans la cuisine Philippine, il est riche en vitamine C et dégage une délicate odeur de mandarine avec un goût d’orange amère. Il est aussi acidulé que le citron jaune, aussi parfumé que le citron vert, amer comme le pamplemousse rose et doté en plus d’un goût de fruit de la passion. Oui, tout ça! Moi qui ne suis pas vraiment fan des agrumes, je dois dire que j’adore le kalamansi! J’ai acheté la purée de kalamansi chez G. Detou à Paris.  Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez le remplacer par de la purée de fruit de la passion.

KALAMANSICrédit photo : Alibaba

Pour la déco, j’ai utilisé un tapis décor effet matelassé mais je suis incapable de me souvenir où je l’ai acheté (pas chez CuisineShop pour une fois, j’étais tombée dessus par hasard dans une petite boutique qui paie pas de mine). J’adore le rendu, c’est tout simple et pas besoin de glaçage miroir pour ceux qui sont effrayés à l’idée de se lancer. Une simple bombe velours blanc fait l’affaire (je les achète chez Zôdio). C’est la première fois que je réalisais des embouts de bûche comme ça, c’est assez minimaliste comme déco finalement mais j’aime bien. Le jaune et les tiges d’ananas nous aiguillent sur les saveurs de la bûche, il ne m’en fallait pas plus.

J’ai également tentée la version individuelle avec le moule Bollicine de CuisineShop (vous trouvez quelques photos en bas de l’article). J’adore la forme!!! Le moule est assez petit donc je n’ai pas pu mettre le biscuit dacquoise, j’ai préféré mettre plus de mousse coco.

En tout cas, c’est une recette qui a fait l’unanimité auprès de mes collègues, on m’a dit que c’était un dessert frais, léger et surtout peu sucré. Bref, parfait pour finir un repas copieux comme celui qui nous attend pour le réveillon.

On me pose souvent la question donc je profite de cet article pour préciser que vous pouvez réaliser ce dessert dès à présent pour être tranquille. Les desserts type entremets se conservent très bien au congélateur. Vous congelez votre dessert, le lendemain vous l’emballez dans du papier film et vous le mettez dans un sachet congélation pour éviter qu’il ne prenne les odeurs du congélateur. Et hop… on n’en parle plus! Au matin du réveillon, vous sortez votre dessert et vous le glacez/floquez, vous décorez et vous le mettez au frais jusqu’au soir. 🙂

Lire la suite

Bûche de Noël #21 : la Canadienne de Pascal Lac (érable, poire, nougatine et caramel)

bûche érable poire nougatine et caramel Nous voilà pratiquement à 2 semaines de Noël, que le temps passe vite! Si vous n’avez pas encore trouvé votre dessert de Noël, voilà une idée qui saura peut-être ravir vos papilles. Cette bûche a été créée par Pascal Lac, qu’il a joliment appelé « La Canadienne ». La recette est parue dans le numéro #20 du magazine Fou de Pâtisserie. Je vous entends déjà dire « ohlala mais c’est trop compliqué, ce n’est pas un dessert pour moi! » Je ne vais pas vous mentir, oui c’est une recette plus difficile et plus longue que la traditionnelle bûche roulée mais c’est tout à fait réalisable en faisant preuve d’organisation et en suivant la recette à la lettre. Si, si, je vous assure, faites-vous confiance 🙂

J’ai moi-même suivi les conseils de Valérie du blog C’est ma fournée qui m’a donné en plus envie d’utiliser le même moule qu’elle, à savoir le Stella Del Circo de Silikomart que j’avais acheté chez Cuisine Shop il y a un moment. Ce moule est un peu cher mais il est composé de plusieurs parties, toutes utilisables pour cette recette. Si vous souhaitez aussi vous le procurer (y’a pas de mal à se faire des cadeaux de Noël ^^ vous pouvez bénéficier de 10% de réduction avec le code SURPRISES). Évidemment, vous pouvez également utiliser un autre moule.

moule stella del circoCrédit photo : Cuisine Shop

Cette recette ne s’appelle pas « La Canadienne » pour rien. Elle est composée d’un biscuit pain de gêne et d’une mousse à l’érable, une saveur inédite pour moi. J’ai utilisé du sucre d’érable que l’on peut trouvé chez Zôdio. C’est là que j’ai trouvé également le spray nacré couleur bronze (envie de changer un peu). L’érable est ici associé à la poire, la nougatine et le caramel. Un très beau mélange. Alors certes, cette buche demande un peu de travail mais vous allez être largement récompensé à la dégustation.

Rendez-vous le weekend prochain pour une nouvelle recette de Noël (et très certainement la dernière avant le réveillon) 🙂

J’ai pris en compte quelques remarques concernant la « praticité » du blog. Avant, vous pouviez trouver la liste des ingrédients puis le déroulé de chaque préparation. Il est vrai qu’il vous fallait remonter en haut de page pour retrouver les quantités à utiliser ce qui n’était pas très pratique (même pour moi, j’utilise mon blog comme un carnet de recettes). J’ai donc décidé de modifier cela. Désormais, vous pourrez trouver les ingrédients nécessaires ET les étapes de la préparation ensemble. J’espère que cela vous sera utile. N’hésitez pas à me faire part de vos remarques.

Lire la suite

Bûche de Noël #19 : « comme un Snickers » chocolat, cacahuète et caramel

surprises et gourmandises - buche chocolat caramel cacahuèteEn ce premier dimanche de décembre, je vous présente un dessert que vous pourrez faire trôner fièrement au milieu de votre table à Noël: une bûche hyper régressive, aux saveurs de chocolat, caramel et cacahuète. J’ai réalisé ce dessert l’année dernière et ce fut une vraie réussite! Pour l’occasion, j’ai utilisé pour la première fois le moule Meringa de CuisineShop (10% de réduction avec le code SURPRISES), que je trouvais très élégant.

Pour la recette, je me suis inspirée de la tarte chocolat caramel et cacahuète du blog Les desserts de Julien (biscuit chocolat, caramel et mousse chocolat) et j’ai repris la recette de La pâte de Dom pour la ganache montée à la cacahuète. Pour la réaliser, il faut préparer un praliné cacahuète maison. Je vous rassure, ce n’est pas compliqué à faire, mais il vous faut un bon petit robot coupe. Mon cher et tendre le mange à la petite cuillère ce praliné! Ce fut un vrai supplice pour lui d’en laisser un peu pour la recette 😉

Sachez en plus, je n’aime pas la cacahuète, je n’en mange jamais. Oui, oui… En revanche, je trouve ça vraiment très sympa dans un dessert. C’est hyper gourmand! Mais pour éviter le côté trop sucré, j’ai choisi d’associer le caramel et la cacahuète à du chocolat noir plutôt qu’à du chocolat au lait.

Comme j’aime à le répéter, ne prenez pas peur à la lecture de la recette. Elle semble longue car je la détaille au maximum pour vous éviter de vous emmêler les pinceaux. Il faut simplement vous OR-GA-NI-SER! Exemple :

  • plusieurs jours avant : vous faites le praliné cacahuète,
  • 3 jours avant, vous faites l’insert de mousse au chocolat,
  • 2 jours avant, vous faites le socle biscuit/caramel/biscuit et vous préparez la ganache montée à la cacahuète,
  • la veille, vous montez la ganache comme une chantilly et vous procédez au montage de l’entremets.
  • le jour J, vous décorez votre entremets et vous le laissez au frais plusieurs heures avant la dégustation.

Alors, craquera, craquera pas? 😛

Lire la suite

Macaron amande et vanille

macaron-amande-vanille02Ah, les macarons!! Depuis cet été, je ne les vois plus de la même façon. Pourtant, je sais ces petites bêtes hyper capricieuses… Au mois d’août dernier, je me suis entraînée de nombreuses fois. Le but, faire environ 300 coques pour le mariage d’un couple d’amis. Je n’arrivais à rien, rien de présentable, l’horreur! Pourtant, je n’ai pas changé de recette et les conditions météo étaient optimales. C’est finalement grâce à l’aide de Delphine, la gagnante du concours macaron amateur à Paris l’année dernière (j’étais arrivée 3e avec mes macarons kalamansi vanille et citron vert) que la pièce montée a pu voir le jour. Je suis allée pâtisser chez elle et après quelques heures de travail, toutes les coques étaient sorties. Elles étaient belles comme tout et hyper régulières bref, j’étais ravie! Je ne te remercierai jamais assez. L’entraide entre pâtissiers amateurs, ça n’a pas de prix <3

Au final, même recette, même technique… dur de comprendre ce qui ne fonctionnait pas chez moi. Je pense que mon four n’est plus aussi opérationnel qu’avant…

Les jolies coques ont toutes terminé au congélateur en attendant le mariage début septembre et j’ai tout de même utilisé quelques unes de mes coques, les plus jolies (enfin, les moins ratées!) pour faire une nouvelle recette. J’ai associé l’amande et la vanille et même si je ne suis pas trop fan de la première, j’avais très envie de tester le chocolat amande de Nestlé Dessert. Le goût de l’amande est bel et bien là, si vous en êtes fan, foncez! Avec la rondeur de la vanille, c’était parfait.

En attendant, je ne suis pas sûre de me lancer dans la 5e édition du concours macarons amateur à Paris. Mon expérience de cet été m’a complètement découragé…

Lire la suite

Bûche de Noël #20 : chocolat noir et framboise

buche-chocolat-framboise6J’annonce la saison des bûches ouverte! Nous voilà mi-novembre, les magasins sont déjà inondés de jouets en tout genre et les villes commencent à se parer de leurs plus belles guirlandes lumineuses. Sans parler de mes stats qui s’envolent depuis quelques semaines, je vois bien que vous êtes déjà à la recherche de votre futur dessert de Noël.

Cette année, je vais commencer par partager avec vous mes desserts de fêtes de l’année dernière. Et oui, je n’aime pas publier une recette de bûche après Noël donc certaines recettes patientent gentiment jusqu’à l’année suivante. Je commence avec une recette plutôt simple et qui en jette un peu je trouve au moment de la découpe, une bûche entremets avec un insert composé d’un biscuit roulé. J’ai découvert le concept grâce au dernier livre de Christophe Felder, intitulé tout simplement Bûches (un magnifique ouvrage cela dit en passant). J’y avais repéré une bûche chocolat myrtille, j’ai donc gardé le principe mais j’ai fait un insert roulé à la framboise. Il n’y a pas de croustillant dans cette recette alors j’ai décidé de chablonner le socle de biscuit d’un peu de chocolat noir. C’est trois fois rien mais à la dégustation, cela apporte un léger croquant, hyper agréable.

J’ai repris la recette de la mousse au chocolat noir de Julien (ses recettes sont une valeur sûre) et j’ai fait un petit arrangement de recettes pour le reste. Quant à la déco, j’ai fait simple: une bombe velours et quelques perles argent épicétou!

Une recette simple en soi (une mousse, un biscuit, une compotée), facile à réaliser et qui saura plaire à vos convives à coup sûr. Nous avons tous aimé l’association chocolat noir et framboise qui n’est plus à démontrer 😉

Lire la suite

Entremets noisette et yuzu

entremets-noisette-yuzu03Voilà un entremets dont je suis particulièrement fière. Je me suis fait un « petit » plaisir et je me suis offert le mixeur plongeant Bamix. J’ai eu l’occasion de le tester pendant ma formation sur les entremets l’été dernier et j’ai été époustouflée par son efficacité. J’ai profité d’une vente privée pour me l’offrir avant Noël. Certains diront que la qualité du glaçage n’a rien à voir avec le mixeur plongeant… Personnellement, je ne suis pas d’accord. C’est la première fois que j’obtiens un glaçage miroir aussi brillant, sans aucune bulle. Il était tout simplement parfait. Bref, c’est le jour et la nuit. On va faire un bon bout de chemin ensemble, petit Bamix 🙂

Pour la petite histoire… nous avons dégusté ce dessert chez des amis. Il faisait froid et le dessert a donc patienté gentiment sur le balcon. Au moment d’aller le récupérer (dans sa boîte de transport), j’ai ripé. Je ne vous raconte même pas le vol plané qu’il a fait! Mon dessert s’est pris pour une tarte tatin et s’est retrouvé sur la pelouse synthétique du balcon, tête en bas. On a ri!!! Moi qui étais si fier de mon glaçage. Je l’ai récupéré tant bien que mal, je l’ai débarrassé de son beau glaçage, incrusté des cochonneries de l’extérieur… bref, désolée mais pour cette fois, il n’y a pas de photos de l’intérieur 😛

Revenons à l’entremets. J’ai testé pour la première fois l’association noisette et yuzu (sous la forme d’entremets j’entends, puisque j’avais déjà réalisé des macarons noisette yuzu). J’avais acheté du jus du yuzu sur internet il y a quelques temps et il me restait du gianduja lait de Valhrona au frais. J’avais tout ce dont j’avais besoin. Pour la recette, j’ai eu envie de tester la recette de David Zanni qui a remporté l’émission Les rois du gâteau l’année dernière et qui a eu la chance d’avoir son dessert vendu dans la boutique Fou de Pâtisserie.

Vous pouvez vous lancer dans la réalisation de ce dessert les yeux fermés. C’est un délice! La noisette et le yuzu se marient à merveille. Pour ceux qui se posent la question, le jus de yuzu se trouve facilement sur internet (regardez sur le site Meilleur du chef par exemple). C’est évidemment un peu plus cher (8-9€ les 100g de jus) mais alors ce parfum!!! C’est vraiment un agrume à découvrir. Et pour ceux qui sont réfractaires à l’idée de mettre une telle somme pour 100g de jus, vous pouvez faire cette recette avec du jus de citron jaune. Et si nous n’avez pas de gianduja, vous pouvez utiliser du chocolat pralinoise à la place. L’association praliné citron n’est plus à démontrer 😉

Lire la suite

Les pâtisseries de Patrick Agnellet à La Clusaz et Annecy

boutique patisserie - patrick agnellet - annecy - surprises et gourmandisesIl y a quelques semaines, je vous parlais de la pâtisserie de Philippe Rigollot à Annecy. C’était pour moi une destination incontournable en allant en vacances dans le coin. Certes, cela remonte à l’été dernier alors mon article arrive avec un peu de retard mais j’avais tout de même envie de vous faire découvrir ce chef (pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore bien sûr!). Il se trouve que c’est seulement peu de temps avant de partir que je me suis aperçue qu’il y avait également à Annecy un autre pâtissier de renom, Patrick Agnellet, membre des Relais Desserts. Une autre adresse à tester donc…

Et c’est en allant se balader à La Clusaz que nous tombons, par hasard, sur la boutique de Patrick Agnellet. Un signe du destin? En tout cas, difficile de ne pas succomber en regardant la vitrine, tous les desserts sont splendides. Après une belle randonnée de 2h, nous nous installons à la terrasse d’un petit restaurant près de l’église tout en sachant que le dessert ne sera pas pris ici!

patrick-agnellet-laclusaz01

Lire la suite