Tarte cheesecake à la noix de coco et aux framboises

tarte-cheesecake-coco-framboise1Les vacances pointent le bout de leur nez. Le soleil portugais nous attend mais avant de partir, je vous livre une recette aussi fraîche que délicieuse qui a plu à tous mes collègues à la fin de l’année. Vous étiez nombreux à me demander la recette sur les réseaux sociaux alors la voici!

J’ai repris le concept de la tarte cheesecake de Christophe Michalak (j’ai déjà publié la recette avec des myrtilles). Un mélange de crème liquide, de mascarpone et de philadelphia pour rappeler la fraicheur du cheesecake. Mais cette présentation (et cette recette) apporte beaucoup plus de légèreté (parce qu’un cheesecake, ça peut être « pouf pouf » comme dirait Mercotte).

J’ai parfumé la crème avec du sirop de coco Monin (qu’ils m’ont gentiment envoyé) et j’ai choisi les framboises (mais vous pouvez utiliser vos fruits préférés). Coco, framboise et citron vert, c’est parfait pour un dessert d’été :)

Lire la suite

Escapade au Mont-Saint-Michel (pour une battle culinaire dans les cuisines de La Mère Poulard)

battle-culinaire-MSM39Le mois dernier, j’ai été invitée à participer à une incroyable battle culinaire au Mont-Saint-Michel, à l’auberge de La Mère Poulard. Une opportunité en or que je ne pouvais pas manquer! Si vous me suivez sur Facebook ou Instagram, vous avez très certainement vu passer quelques photos de l’évènement. Il était grand temps que je vous en parle en détails. Mais par où commencer?

Par un peu d’histoire… Il faut savoir que le Mont-Saint-Michel accueille plus de 3 millions de visiteurs par an. Classé Monuments Historiques puis inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, on comprend beaucoup mieux pourquoi quand on arrive au pied du Mont, majestueux… C’est une visite que j’ai déjà effectué plusieurs fois dans mon adolescence mais sachez que 1. ça remonte à loin et 2. le Mont-Saint-Michel a beaucoup changé ces dernières années avec le fameux projet de « rétablissement du caractère maritime » du rocher.

battle-culinaire-MSM01L’auberge de La Mère Poulard est un endroit mythique. Nichée au cœur de la cité médiévale du Mont-Saint-Michel, cet établissement à la façade rouge caractéristique attire les touristes du monde entier. Pour la petite anecdote, c’est en 1888 qu’Annette et son mari Victor Poulard ouvrent leur auberge pour accueillir les pèlerins affamés. Elle leur confectionne sa fameuse omelette soufflée cuite au feu de bois. La renommée de la Mère Poulard fait ainsi le tour du monde. Aujourd’hui encore, l’omelette est toujours préparée dans la plus pure tradition : on peut y voir battre les œufs en rythme avec un long fouet dans un grand récipient en cuivre.

MSM-photographe3  MSM-photographe2  battle-culinaire-MSM69Tradition et authenticité sont les maîtres mots de ce lieu chargé d’histoire. J’ai beaucoup aimé l’auberge tout comme j’ai aimé mettre les pieds en cuisine. L’hôtel est plein de charme aussi. En prenant l’escalier qui mène à la salle du petit-déjeuner, au piano bar puis aux chambres, on découvre les murs tapissés de tableaux avec les photos et signatures des stars qui ont séjourné à l’auberge.

battle-culinaire-MSM05   battle-culinaire-MSM68Et cette battle alors? Il fallait réaliser en 1 heure une recette pour 6 personnes avec des ingrédients imposés dont deux biscuits La Mère Poulard. Et c’est un jury d’exception qui va nous départager : Philippe Urraca, MOF pâtissier et Président des Meilleurs Ouvriers de France en pâtisserie (que vous avez certainement vu dans l’émission « Qui sera le prochain grand pâtissier? » sur France 2), Martial Enguehard, Meilleur Ouvrier de France cuisine et Alain Grespier (Chef cuisinier de l’Auberge la Mère Poulard). Et oui, rien que ça!

battle-culinaire-MSM15   battle-culinaire-MSM64Et parce que je ne sais pas faire court, je vous livre en détails les coulisses de cette escapade gourmande au Mont-Saint-Michel…

Lire la suite

Cake citron pavot

cake-citron-pavot7Il y a très peu de recettes de cake sur le blog. Mais celle-ci, je vous la conseille vraiment! Un cake au citron bien parfumé et agrémenté de graines de pavot car c’est une association qui marche vraiment très bien. Cette recette me réconcilie avec le citron (dont je ne suis pas très fan à la base) et me permet de découvrir les graines de pavot en pâtisserie. Que demander de plus? :)

C’est sur le blog L’heure du cream que j’ai trouvé la recette. Et c’est le chef Christophe Felder qui en est à l’origine (recette que l’on peut trouver dans son livre « Mes 100 recettes de gâteaux »). J’ai seulement suivi les conseils de Sandra et diminué la quantité de sucre (150 g au lieu de 200 g). Le glaçage apporte un petit plus à la dégustation (mais sans la confiture d’abricot préconisé par Christophe Felder).

Voilà un cake qui a régalé mes convives de nombreuses fois et qui mérite donc sa place sur le blog!

Lire la suite

Tarte façon cheesecake myrtille et noix de coco de Christophe Michalak

cheesecake-myrtille-coco1Cette recette, vous allez pouvoir la faire en toute confiance, les yeux fermés (ou presque). Je l’ai déjà réalisé 2 fois et je la garde précieusement en mémoire car ce dessert a eu un succès fou auprès de mes collègues. Il faut savoir que mes collègues commencent à avoir l’habitude de tester tout ce que je prépare et depuis que je suis à l’école, j’ai eu l’occasion de faire une tripotée de desserts en tout genre. Celui-ci est l’un de leurs préférés!

J’ai piqué la recette à Christophe Michalak (oui, je ne fais pas dans l’originalité!). Il l’a réalisé dans son émission Dans la peau d’un chef et le visuel m’avait beaucoup séduite. Le visuel hein, parce que ça reste un cheesecake et… je n’aime pas ça! En revanche, si je peux faire plaisir aux autres… ^_^

Je n’avais pas de sirop de coco comme le chef (impossible d’en trouver en supermarché) alors je me suis débrouillée avec de l’arôme coco et du sucre glace. Depuis, les sirops Monin m’ont gentiment envoyé le sirop coco que je cherchais désespéramment et je compte bien le tester prochainement.

Pour le biscuit reconstitué, je vous conseille de faire attention aux proportions indiquées. J’ai diminué ici par 2 la quantité de beurre et de noix de coco en poudre car en suivant la recette du chef, j’avais obtenu une quantité impressionnante de biscuit. A vous de doser et « de vous faire plaisir » comme dirait le chef! :)

Lire la suite

Gâteau renversé à l’abricot, miel et romarin

gateau-renversé-abricot-romarin-miel1 Parfois, un gâteau tout simple qui ne prend pas des heures à faire, c’est bien aussi! Celui-ci associe des saveurs qui sont tout à fait nouvelles pour moi : l’abricot et le romarin. Il faut dire que c’est une association qui est bien connue et qui fonctionne parfaitement. Il était temps que je goûte! C’est sur le blog de Philou que j’ai trouvé la recette : abricot, romarin mais aussi miel et huile d’olive.

Je n’avais pas de miel de citronnier donc je l’ai remplacé par un miel d’acacia (mais j’essaierai d’en trouver pour une prochaine fois). Quant à l’huile d’olive au romarin, il suffit simplement de la préparer soi-même en faisant chauffer l’huile puis en y laissant infuser le romain une trentaine de minutes. Fastoche! Vous pouvez même le faire la veille.

La première fois que j’ai réalisé ce dessert, c’était dimanche dernier pour manger avec des copains (Sabrina et Nellou, cette recette est pour vous <3). Il a fait fureur (ce qui m’a vraiment fait plaisir). Du coup, j’ai récidivé quelques jours plus tard pour le dernier repas à l’école. Le moelleux du gâteau, délicieusement parfumé au romarin, associé à l’acidité de l’abricot fonctionne à merveille! C’est vraiment une recette à garder sous le coude :)

Lire la suite

Fantastik « Monsieur Jean Dujas » inspiré de Christophe Michalak

fantastik_jean_duja1Cette recette du chef Christophe Michalak est introuvable sur internet ou dans l’un de ses livres. La photo du fantastik « Monsieur Jean Dujas » a simplement été publiée sur Facebook (pour nous faire baver d’envie!) avec la description des différentes couches : biscuit brownie, praliné noisette amandes, crémeux chocolat, chantilly et glaçage Gianduja. Tant pis, je me lance quand même dans la réalisation de ce dessert en réalisant ces différentes préparations.

Il faut bien avouer que j’ai eu les yeux plus gros que le ventre : le brownie et le crémeux étaient bien trop épais (bon, c’était un premier essai…). Au final, j’ai obtenu un gâteau franchement costaud et une petite part faisait largement l’affaire. Dans le déroulé de la recette, je vous donne quelques conseils pour ne pas faire la même erreur que moi. Idéalement, il faudrait obtenir un brownie et un crémeux deux fois moins épais. Sinon, c’était délicieux! Je suis toujours aussi fan du gianduja! :)

Rendons à César ce qui appartient à César… J’ai trouvé la recette du brownie sur le blog I love cakes (franchement délicieux, même sans faire un entremets), le glaçage gianduja sur le blog JC Pâtissier et le crémeux est la recette de Yann Couvreur trouvée sur le blog Patiseb.

Lire la suite

Pyramide de choux à la crème

pyramide-choux2

Voilà un projet qui me tenait à cœur : réaliser 75 choux pour le baptême d’une jolie princesse prénommée Livia. Les choux, j’adore ça! Mais j’avais quand même quelques appréhensions en terme d’organisation. J’ai l’habitude de faire des choux mais quand je les garnis de crème et qu’ils passent la nuit au frais, ils deviennent mous, humides et ils perdent leur côté croustillant (apporté par le craquelin). J’étais embêtée… des choux tout mous, c’est pas aussi bon! Surtout que j’avais en tête la magnifique pièce montée de Sylvie du blog Amuse-bouche.

Finalement, la maman de Livia a proposé de venir chercher les choux le dimanche matin (le jour du baptême donc). Mais le rendez-vous à l’église étant à 10h30, il fallait que tout soit prêt à 9h! Je savais déjà qu’un réveil (très) matinal serait au programme.

Il n’y a pas de difficulté majeure (à condition de maîtriser la pâte à choux et la crème pâtissière). Ce qu’il faut, c’est être or-ga-n-isé! Je me suis donc fait un planning (que je partage avec vous plus bas) pour ne pas être débordée le jour J. La pâte à choux a été faite des jours avant et congelée en petites billes, la veille j’ai cuit tous les choux et j’ai préparé les 3 crèmes pâtissières (vanille, chocolat et praliné) et le jour J, il restait encore pas mal de choses à faire. Heureusement que mon chéri était partant pour m’aider à 7h du matin car avec du recul, je n’aurai jamais pu réaliser cette pièce montée seule (ou alors, il m’aurait fallu 1h de plus).

Ce qui est difficile quand on réalise autant de choux, c’est de prévoir les quantités nécessaires à leur réalisation. Sur un site internet, j’ai trouvé l’information suivante : « pour connaître la quantité de crème à prévoir, on a coutume de multiplier par 4 la quantité de liquide de la pâte à choux. Ceci donne approximativement la quantité de lait pour réaliser la crème. » J’ai préféré faire plus de choux (au cas où…) et partir sur 3 x 750 ml de lait pour les crèmes. Il me restait un peu de crème à la fin mais honnêtement, je préfère ça que refaire une pâtissière en 4e vitesse pour remplir 3 pauvres choux!

Assez de bla bla (surtout que j’ai bien développé après), passons aux choses sérieuses. Je vous donne les ingrédients pour 75 choux (même un peu plus à vrai dire mais cela dépend aussi de la taille de vos choux), les ustensiles nécessaires, le retro-planning et le déroulé des recettes et plein de conseils pour pouvoir, à votre tour, épater vos invités :)

Lire la suite

Tarte aux pommes

tarte-aux-pommes1

2 ans après la publication de cette recette, il était temps de refaire quelques photos. C’est rassurant de voir que j’ai quand même un peu évolué dans ce domaine. En tout cas, voilà une recette simplissime et tellement bonne. L’universelle tarte aux pommes que j’aime tant depuis que je suis petite.

Évidemment, l’idéal est de réaliser sa compote de pommes maison et sa pâte feuilletée maison (le grand luxe là!) mais si vous êtes pressés, vous passez au supermarché. Je vous conseille les pâtes à tarte de chez Picard qui sont tout bonnement excellentes.

Lire la suite

Gâteau de Capri au chocolat, noisettes et fleur d’oranger

gateau-chocolat-noisette-fleur-doranger3

Il est temps de publier cette recette. Parce que le chocolat, ça réconforte et ça fait du bien, même quand le temps n’est pas de la partie. Et puis, c’est une recette qui vient tout droit d’Italie alors avec un peu de chance, elle va nous porter chance et nous apporter le soleil (oui oui, on y  croit!).

C’est une recette que j’ai vu dans le magazine « Pâtisserie et compagnie » (numéro 9). J’y ai tout de suite collé un post-it « à faire » (je ne vous raconte pas ma consommation de post-it :D). La petite touche d’originalité, c’est l’ajout de fleur d’oranger (parce que les noisettes, c’est assez courant finalement!).

J’ai beaucoup aimé ce gâteau et j’ai été surprise par la fleur d’oranger qui apporte un vrai petit plus (et pourtant, je ne suis pas fan de la fleur d’oranger). Une amie qui n’aime pas ça non plus et qui avait des réticences à goûter a finalement aimé et s’est même resservi. C’est dire :) La texture est cependant différente de ce que j’ai l’habitude de faire (surement dû à la présence de poudre de noisettes). L’ensemble est humide, moelleux et même si j’ai une préférence pour le traditionnel fondant au chocolat, ce gâteau mérite d’être testé!

Lire la suite

Crêpes mille trous (Baghrir)

crepes-mille-trous1

Cette recette me faisait terriblement envie depuis un moment et j’ai craqué il y a quelques semaines après avoir vu la recette de La cuisine de Bernard. Il faut dire que j’en garde un délicieux souvenir car quand j’étais jeune, ma voisine marocaine en faisait de temps en temps.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, le baghrir est une crêpe épaisse (d’origine marocaine donc) à base de semoule de blé dur. Lors de la cuisson, des dizaines et dizaines de petits trous vont se former à la surface de la crêpe. On déguste ces crêpes habituellement avec du miel et du beurre mais honte à moi, je les tartine avec tout autre chose (hum… gourmande comme je suis, je vous laisse deviner avec quoi :P).

En tout cas, ces crêpes sont ultra faciles à faire (pour peu que l’on est de la levure boulangère et de la semoule fine à la maison).

Lire la suite